L'épidémiologie végétale est l'étude des maladies affectant les populations de plantes. À l'instar des maladies humaines et animales, les maladies des plantes sont provoquées par des agents pathogènes tels que les bactéries, les virus, les champignons, les oomycètes, les nématodes, les phytoplasmes, les protozoaires et aussi les plantes parasites.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'épidémiologie végétale est l'étude des maladies affectant les populations de plantes. À l'instar des maladies humaines et animales, les maladies des plantes sont provoquées par des agents pathogènes tels que les bactéries, les virus, les champignons, les oomycètes, les nématodes, les phytoplasmes, les protozoaires et aussi les plantes parasites. Les épidémiologistes en pathologie végétale s'efforcent de comprendre les causes et effets des maladies et mettent au point des stratégies d'intervention dans les situations où des pertes de récolte sont possibles. Une intervention réussie est celle qui permet de réduire l'intensité de la maladie à un niveau de pertes acceptable, en fonction de la valeur de la récolte.L'épidémiologie végétale est souvent considérée sous l'angle d'une approche multidisciplinaire, faisant appel à des connaissances en biologie, en statistique, en agronomie et en écologie. La biologie est nécessaire pour comprendre les pathogènes et leur cycle de vie. Il est aussi nécessaire de comprendre la physiologie des plantes cultivées et la manière dont elles sont agressées par les pathogènes. Les pratiques agronomiques influencent souvent l'effet des maladies, en bien ou en mal. Les influences écologiques sont nombreuses. Les espèces de plantes sauvages peuvent servir de réservoir aux pathogènes responsables de maladies des plantes cultivées. Les modèles statistiques sont souvent employés afin de résumer et décrire la complexité de l'épidémiologie des maladies végétales, de manière que les processus pathologiques puissent être plus facilement appréhendés,. Par exemple, la comparaison des modes de progression de la maladie pour diverses maladies, divers cultivars, et différentes stratégies de management ou configurations environnementales, peuvent aider à déterminer comment on pourrait mieux gérer les maladies des plantes. La politique peut aussi influencer le développement des maladies, au travers d'actions telles que des restrictions d'importations depuis les régions affectées par des pathogènes. En 1963, J. E. van der Plank publia Plant Diseases: Epidemics and Control, ouvrage déterminant qui créa un cadre théorique pour l'étude de l'épidémiologie des maladies des plantes. Cet ouvrage fournit un cadre théorique tiré de l'expérimentation sur différents systèmes hôtes - pathogènes et fit progresser rapidement l'étude de l'épidémiologie végétale, en particulier pour les pathogènes fongiques des feuilles. En utilisant ce cadre, on peut maintenant modéliser et déterminer les seuils épidémiques correspondants à des environnements homogènes, tels que ceux des champs cultivés en monoculture.
  • Plant disease epidemiology is the study of disease in plant populations. Much like diseases of humans and other animals, plant diseases occur due to pathogens such as bacteria, viruses, fungi, oomycetes, nematodes, phytoplasmas, protozoa, and parasitic plants. Plant disease epidemiologists strive for an understanding of the cause and effects of disease and develop strategies to intervene in situations where crop losses may occur. Typically successful intervention will lead to a low enough level of disease to be acceptable, depending upon the value of the crop.Plant disease epidemiology is often looked at from a multi-disciplinary approach, requiring biological, statistical, agronomic and ecological perspectives. Biology is necessary for understanding the pathogen and its life cycle. It is also necessary for understanding the physiology of the crop and how the pathogen is adversely affecting it. Agronomic practices often influence disease incidence for better or for worse. Ecological influences are numerous. Native species of plants may serve as reservoirs for pathogens that cause disease in crops. Statistical models are often applied in order to summarize and describe the complexity of plant disease epidemiology, so that disease processes can be more readily understood. For example, comparisons between patterns of disease progress for different diseases, cultivars, management strategies, or environmental settings can help in determining how plant diseases may best be managed. Policy can be influential in the occurrence of diseases, through actions such as restrictions on imports from sources where a disease occurs.In 1963 J. E. van der Plank published "Plant Diseases: Epidemics and Control", a seminal work that created a theoretical framework for the study of the epidemiology of plant diseases. This book provides a theoretical framework based on experiments in many different host pathogen systems and moved the study of plant disease epidemiology forward rapidly, especially for fungal foliar pathogens. Using this framework we can now model and determine thresholds for epidemics that take place in a homogeneous environment such as a mono-cultural crop field.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 4976862 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 11193 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 59 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110035802 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L'épidémiologie végétale est l'étude des maladies affectant les populations de plantes. À l'instar des maladies humaines et animales, les maladies des plantes sont provoquées par des agents pathogènes tels que les bactéries, les virus, les champignons, les oomycètes, les nématodes, les phytoplasmes, les protozoaires et aussi les plantes parasites.
  • Plant disease epidemiology is the study of disease in plant populations. Much like diseases of humans and other animals, plant diseases occur due to pathogens such as bacteria, viruses, fungi, oomycetes, nematodes, phytoplasmas, protozoa, and parasitic plants. Plant disease epidemiologists strive for an understanding of the cause and effects of disease and develop strategies to intervene in situations where crop losses may occur.
rdfs:label
  • Épidémiologie végétale
  • Plant disease epidemiology
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of