L’épidémie de typhus à Nantes (1793-1794) frappe les prisons de Nantes, puis les hospices et la ville elle-même entre la seconde moitié de 1793 et mi-1794. La cause première en est la surpopulation des prisons à partir de mars-avril 1793, liée à la concentration sur Nantes d'un grand nombre de prisonniers dans le contexte de la guerre de Vendée.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L’épidémie de typhus à Nantes (1793-1794) frappe les prisons de Nantes, puis les hospices et la ville elle-même entre la seconde moitié de 1793 et mi-1794. La cause première en est la surpopulation des prisons à partir de mars-avril 1793, liée à la concentration sur Nantes d'un grand nombre de prisonniers dans le contexte de la guerre de Vendée. Par ailleurs, la pénurie alimentaire (due aux ravages dans les campagnes environnantes), et les cadavres et immondices qui jonchent les rues (du fait des nombreuses exécutions et de l'insuffisance des moyens pour faire face à la situation) aggravent la situation sanitaire de la ville. À plusieurs reprises, des représentants de la commune informent les autorités révolutionnaires des risques courus, mais sans succès. Cet état de fait se traduit par diverses épidémies (gale, diarrhées meurtrières…), mais surtout par l'épidémie de typhus exanthématique, qui ravage les prisons essentiellement entre octobre 1793 et juillet 1794, causant quelque 3 000 morts dans les prisons uniquement sur une population de 85 000 à 100 000 personnes.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 396326 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 20033 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 54 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108886230 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1851 (xsd:integer)
  • 1853 (xsd:integer)
  • 1879 (xsd:integer)
  • 1901 (xsd:integer)
  • 1914 (xsd:integer)
  • 1986 (xsd:integer)
  • 1991 (xsd:integer)
  • 1992 (xsd:integer)
  • 2002 (xsd:integer)
  • 2006 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
  • Maurice Fleury
  • Jules Michelet
  • Alfred Lallié
  • Isabelle Soulard
  • Gaston Blandin
  • Jean G. Dhombres
  • Service des espaces verts de la ville de Nantes
  • Xavier Bernier
  • Société Académique de Nantes et du Département de la Loire-Inférieure
  • Gérard Emptoz, Guy Saupin, Anne-Claire Déré, Jean-Paul Molinari
prop-fr:id
  • ref_seve
prop-fr:isbn
  • 9782737308710 (xsd:double)
  • 9782845612341 (xsd:double)
  • 9782908261721 (xsd:double)
prop-fr:lang
  • fr
prop-fr:langue
  • fr
  • fr
prop-fr:lieu
  • Nantes
prop-fr:pages
  • 190 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 65 (xsd:integer)
prop-fr:titre
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Geste
  • Ouest-France
  • Presses universitaires de Rennes
  • Chamerot
  • Ouest éditions
  • Ville de Nantes
  • Libaros
  • Plon-Nourrit et cie
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L’épidémie de typhus à Nantes (1793-1794) frappe les prisons de Nantes, puis les hospices et la ville elle-même entre la seconde moitié de 1793 et mi-1794. La cause première en est la surpopulation des prisons à partir de mars-avril 1793, liée à la concentration sur Nantes d'un grand nombre de prisonniers dans le contexte de la guerre de Vendée.
rdfs:label
  • Épidémie de typhus à Nantes
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of