Les élections législatives allemandes de 1878 pour le Reichstag de l'Empire allemand ont lieu le 30 juillet 1878. Elles sont connues sous le nom « élections des attentats » à cause des circonstances. La participation est d'environ 63,4 %, ce qui est très légèrement plus élevée qu'aux précédentes élections.Ces élections sont donc marquées par la tentative d'attentat que vient de perpétrer le plombier Max Hödel contre l'Empereur Guillaume Ier le 11 mai 1878.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Les élections législatives allemandes de 1878 pour le Reichstag de l'Empire allemand ont lieu le 30 juillet 1878. Elles sont connues sous le nom « élections des attentats » à cause des circonstances. La participation est d'environ 63,4 %, ce qui est très légèrement plus élevée qu'aux précédentes élections.Ces élections sont donc marquées par la tentative d'attentat que vient de perpétrer le plombier Max Hödel contre l'Empereur Guillaume Ier le 11 mai 1878. Le chancelier impérial Otto von Bismarck décide en réaction de proposer l'interdiction de la sociale-démocratie. La majorité libérale au parlement rejette cette proposition, la considérant comme étant anticonstitutionnelle.Un second attentat contre l'Empereur a lieu le 2 juin 1878. Le terroriste Karl Eduard Nobiling parvient à blesser le souverain, cela émeut la population et met sous pression les partis politiques modérés. En conséquence le Bundesrat en accord avec l'Empereur décide conformément à l'article 24 de la constitution bismarckienne de dissoudre le Reichstag le 11 juin. Le chancelier n'est bien entendu pas étranger à cette décision. Le parti national-libéral bascule alors dans le camp de ceux voulant lutter contre la sociale-démocratie de manière législative et policière.La campagne est menée autour du thème des lois antisocialistes par les conservateurs qui soutiennent la politique de Bismarck. Le congrès de Berlin, qui se tient 2 semaines avant les élections, permet également au chancelier d'augmenter son prestige.Les élections sont clairement remportées par les conservateurs. Les libéraux au contraire y essuient un échec. Les sociaux-démocrates quant à eux perdent des sièges.Les lois antisocialistes sont finalement votées à 221 voix pour, apportées par les conservateurs et les nationaux-libéraux, et 149 contre, constituées par les membres duZentrum, les progressistes et logiquement les sociaux-démocrates qui malgré cette loi ont le droit de conserver leurs sièges au Reichstag.La législature est également marquée par le nouveau tarif douanier protectionniste de juillet 1879 voté par le Zentrum et les conservateurs. Les nationaux-libéraux votent en ordre dispersé sur le sujet, le parti perd de nombreux éléments par la suite, que ce soit de son aile droite ou gauche. Les dissidents de cette dernière aileforment ensuite l'union libérale. Les ministres prussiens libéraux Adalbert Falk, Karl Rudolf Friedenthal et Arthur Johnson Hobrecht démissionnent. Les libéraux de gauche, partisans du libre-échange et emmené par Eugen Richter, votent quant à eux clairement contre le nouveau tarif douanier. La loi est votée par 217voix à 117. Cette loi a été réclamée principalement par le groupe d'intérêt de la fédération centrale des industriels allemands et celui des agriculteurs, qui a beaucoup d'influence sur les partis conservateurs. Elle est donc le produit d'une « alliance entre le seigle et le fer ».Cette loi marque un tournant politique pour le chancelier Bismarck, qui abandonne les libéraux pour s'allier aux conservateurs et se rapprocher des centristes. Ce faisant, la politique du Kulturkampf est progressivement abandonné au grand dam des premiers.
  • Federal elections were held in Germany on 30 July 1878. The National Liberal Party remained the largest party in the Reichstag, with 99 of the 397 seats. Voter turnout was 63.4%.
  • Az IV. Németországi Szövetségi választást 1878-ban bonyolították le.
  • 1878년 독일 총선은 1878년 독일에서 치러진 제국의회 선거로, 63.4%의 투표율을 기록했다.
  • Die Reichstagswahl 1878 war die Wahl zum 4. Deutschen Reichstag. Sie fand am 30. Juli 1878 statt. Aufgrund der Umstände ist sie auch als Attentatswahl bekannt.Die Wahlbeteiligung lag bei etwa 63,4 % (andere Quelle: 63,1 %) und damit unwesentlich höher als bei der Reichstagswahl 1877.Nach einem fehlgeschlagenen Attentat des Arbeiters Max Hödel auf Kaiser Wilhelm I. am 11. Mai 1878 hatte Reichskanzler Otto von Bismarck ein Verbot der Sozialdemokraten gefordert. Der mehrheitlich liberale Reichstag hatte dies aus rechtsstaatlichen Erwägungen abgelehnt. Ein zweites Attentat, durchgeführt von Karl Eduard Nobiling am 2. Juni 1878, bei dem der Kaiser verletzt wurde, führte zu weiterer Aufregung in der Bevölkerung und Druck auf die gemäßigten Kräfte. Daraufhin war der Reichstag gemäß Artikel 24 der Reichsverfassung von Bundesrat und Kaiser – durchaus auf Wunsch Bismarcks – am 11. Juni aufgelöst worden. Vor allem Nationalliberale schwenkten nun ins Lager derer um, die die Sozialisten gesetzlich und polizeilich bekämpfen wollten.Der Wahlkampf wurde um das vor allem von konservativen Kräften um Bismarck geforderte Sozialistengesetz geführt. Mit dem Berliner Kongress, der zwei Wochen vor der Wahl endete, konnte Bismarck sein Ansehen erhöhen.Die Wahl wurde eindeutig von den Konservativen gewonnen. Verlierer waren dagegen die Liberalen. Auch die Sozialdemokraten verloren Sitze.Der vierte Reichstag stimmte schließlich dem Sozialistengesetz mit 221 zu 149 Stimmen zu. Dafür stimmten die Konservativen und Nationalliberalen, dagegen vor allem das Zentrum, die Deutsche Fortschrittspartei und die Sozialdemokraten selbst, die ihre Mandate allerdings weiter ausüben durften.Eine wichtige Weichenstellung in der Legislaturperiode war die Einführung von Schutzzöllen, die im Juli 1879 mit den Stimmen der Konservativen und des Zentrums beschlossen wurde. Die Nationalliberale Partei war in der Frage tief gespalten und stimmte uneinheitlich ab; sowohl Vertreter des rechten als auch des linken Flügels verließen die Partei. Letztere bildeten später mit weiteren Liberalen die Liberale Vereinigung. Die liberal gesinnten preußischen Minister Adalbert Falk, Karl Rudolf Friedenthal und Arthur Johnson Hobrecht traten zurück. Der erbitterte Widerstand der geschwächten „linksliberalen“, d. h. manchesterliberalen Parteien mit dem Wortführer Eugen Richter war schließlich vergeblich, die Abstimmung endete mit 217 zu 117 Stimmen. Die Einführung war vor allem von der Lobbygruppe Zentralverband Deutscher Industrieller gefordert worden, die sich mit den agrarischen Interessengruppen – sie beherrschten die konservativen Parteien – zum „Bündnis aus Roggen und Eisen“ zusammengeschlossen hatte und auch in Wahlkämpfe eingriff.
  • Le elezioni federali tedesche del 1878 si tennero il 30 luglio. Questa tornata elettorale vide la riaffermazione del Partito Nazionale Liberale con 99 su 397 seggi.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 7100980 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 10026 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 42 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 99624683 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:colonnes
  • 2 (xsd:integer)
prop-fr:consultéLe
  • 2013-04-25 (xsd:date)
  • 2013-04-30 (xsd:date)
prop-fr:group
  • "citation"
prop-fr:titre
  • Résultat des élections législatives allemandes de 1878
  • Cartes des résultats par circonscription
  • Résultat des élections législatives allemandes jusqu'en 1918
prop-fr:url
  • http://www.wahlen-in-deutschland.de/krtw.htm
  • http://germanhistorydocs.ghi-dc.org/docpage.cfm?docpage_id=3212&language=german
  • http://www.wahlen-in-deutschland.de/kuKarte1878.htm
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Les élections législatives allemandes de 1878 pour le Reichstag de l'Empire allemand ont lieu le 30 juillet 1878. Elles sont connues sous le nom « élections des attentats » à cause des circonstances. La participation est d'environ 63,4 %, ce qui est très légèrement plus élevée qu'aux précédentes élections.Ces élections sont donc marquées par la tentative d'attentat que vient de perpétrer le plombier Max Hödel contre l'Empereur Guillaume Ier le 11 mai 1878.
  • Federal elections were held in Germany on 30 July 1878. The National Liberal Party remained the largest party in the Reichstag, with 99 of the 397 seats. Voter turnout was 63.4%.
  • Az IV. Németországi Szövetségi választást 1878-ban bonyolították le.
  • 1878년 독일 총선은 1878년 독일에서 치러진 제국의회 선거로, 63.4%의 투표율을 기록했다.
  • Le elezioni federali tedesche del 1878 si tennero il 30 luglio. Questa tornata elettorale vide la riaffermazione del Partito Nazionale Liberale con 99 su 397 seggi.
  • Die Reichstagswahl 1878 war die Wahl zum 4. Deutschen Reichstag. Sie fand am 30. Juli 1878 statt. Aufgrund der Umstände ist sie auch als Attentatswahl bekannt.Die Wahlbeteiligung lag bei etwa 63,4 % (andere Quelle: 63,1 %) und damit unwesentlich höher als bei der Reichstagswahl 1877.Nach einem fehlgeschlagenen Attentat des Arbeiters Max Hödel auf Kaiser Wilhelm I. am 11. Mai 1878 hatte Reichskanzler Otto von Bismarck ein Verbot der Sozialdemokraten gefordert.
rdfs:label
  • Élections législatives allemandes de 1878
  • 1878-as németországi választások
  • 1878년 독일 총선거
  • Elezioni federali tedesche del 1878
  • German federal election, 1878
  • Reichstagswahl 1878
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of