Les élections municipales de 2008 à Toulouse voient une victoire historique de la gauche qui remporte une mairie qui lui échappait depuis 37 ans.Fief historique de la SFIO, Toulouse a en effet basculé à droite en 1971 et n'en a plus changé jusqu'en 2008.Son candidat sortant Jean-Luc Moudenc (UMP) arrivait cependant en position défavorable à cette élection, Ségolène Royal étant arrivée en tête sur Toulouse au second tour de la présidentielle avec 57,60 % des voix, et Jean-Luc Moudenc ayant été largement battu aux législatives suivantes, recueillant seulement 45,45 % des voix au second tour.Le 16 mars 2008, le candidat socialiste Pierre Cohen l'emporte finalement d'une courte avance avec 50,42 % des voix et 1209 voix d'avance sur son rival Jean-Luc Moudenc.↑

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Les élections municipales de 2008 à Toulouse voient une victoire historique de la gauche qui remporte une mairie qui lui échappait depuis 37 ans.Fief historique de la SFIO, Toulouse a en effet basculé à droite en 1971 et n'en a plus changé jusqu'en 2008.Son candidat sortant Jean-Luc Moudenc (UMP) arrivait cependant en position défavorable à cette élection, Ségolène Royal étant arrivée en tête sur Toulouse au second tour de la présidentielle avec 57,60 % des voix, et Jean-Luc Moudenc ayant été largement battu aux législatives suivantes, recueillant seulement 45,45 % des voix au second tour.Le 16 mars 2008, le candidat socialiste Pierre Cohen l'emporte finalement d'une courte avance avec 50,42 % des voix et 1209 voix d'avance sur son rival Jean-Luc Moudenc.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 2833822 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 41405 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 181 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 103752976 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Les élections municipales de 2008 à Toulouse voient une victoire historique de la gauche qui remporte une mairie qui lui échappait depuis 37 ans.Fief historique de la SFIO, Toulouse a en effet basculé à droite en 1971 et n'en a plus changé jusqu'en 2008.Son candidat sortant Jean-Luc Moudenc (UMP) arrivait cependant en position défavorable à cette élection, Ségolène Royal étant arrivée en tête sur Toulouse au second tour de la présidentielle avec 57,60 % des voix, et Jean-Luc Moudenc ayant été largement battu aux législatives suivantes, recueillant seulement 45,45 % des voix au second tour.Le 16 mars 2008, le candidat socialiste Pierre Cohen l'emporte finalement d'une courte avance avec 50,42 % des voix et 1209 voix d'avance sur son rival Jean-Luc Moudenc.↑
rdfs:label
  • Élection municipale de 2008 à Toulouse
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of