L'élection fédérale canadienne de 1997 se déroule le 2 juin 1997 afin d'élire les députés de la 36e législature à la Chambre des communes du Canada. Le Parti libéral du Canada, dirigé par Jean Chrétien, remporte un deuxième mandat majoritaire. Le Parti réformiste du Canada remplace le Bloc québécois en tant qu'Opposition officielle.L'élection reproduit de près les tendances établies lors de l'élection de 1993.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'élection fédérale canadienne de 1997 se déroule le 2 juin 1997 afin d'élire les députés de la 36e législature à la Chambre des communes du Canada. Le Parti libéral du Canada, dirigé par Jean Chrétien, remporte un deuxième mandat majoritaire. Le Parti réformiste du Canada remplace le Bloc québécois en tant qu'Opposition officielle.L'élection reproduit de près les tendances établies lors de l'élection de 1993. Les libéraux font un balayage de l'Ontario, les bloquistes divisés remportent une majorité (réduite) au Québec, et la plus grande partie de l'Ouest est remportée par les réformistes, particulièrement en Alberta, permettant au parti de remplacer le Bloc en tant que deuxième parti en importance en Chambre.Un changement majeur toutefois : le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti progressiste-conservateur du Canada éliminent presque entièrement le Parti libéral dans les Provinces de l'Atlantique (seule l'Île-du-Prince-Édouard demeure aux mains des libéraux). Les électeurs atlantiques, mécontents des coupures à l'assurance-emploi et à d'autres programmes, font chuter deux ministres. David Dingwall, ministre des Travaux publics, en Nouvelle-Écosse, et Doug Young, ministre de la Défense nationale, au Nouveau-Brunswick, sont tous deux défaits par des candidats néo-démocrates, ce qui constitue un revers majeur pour les libéraux.Lorsque l'élection est déclenchée, plusieurs commentateurs notent qu'elle met fin au deuxième mandat majoritaire le plus court de l'histoire canadienne ; seul le mandat de Wilfrid Laurier de 1908 à 1911 a duré moins de temps. La décision de Chrétien de déclencher une élection anticipée est interprétée comme du cynisme par certains, le Manitoba ne s'étant toujours pas remis des inondations de la rivière Rouge plus tôt dans l'année. Reg Alcock et plusieurs autres au sein du Parti libéral s'étaient opposés au moment choisi pour le vote, et les résultats décevants poussent les partisans de Paul Martin à s'organiser contre Chrétien.Le débat des chefs en français tenu le 13 mai 1997 a été interrompu en raison d'un incident inusité. Le débat, qui réunissait les principaux chefs de partis à Ottawa, a dû être interrompu lorsque l'une des modératrices, l'animatrice Claire Lamarche du réseau TVA, s'est s'effondrée subitement durant les échanges. Le débat était diffusé sur les principaux réseaux de télévision francophones du Canada,.Plusieurs commentateurs, le soir de l'élection, prédisent même que les libéraux seraient réduits à un gouvernement minoritaire, bien qu'il soit clair qu'aucun des partis d'opposition ne peut remporter une pluralité de sièges. Les libéraux réussissent à remporter une majorité de 4 sièges grâce à quelques gains au Québec aux dépens du Bloc, mais ils terminent tout de même en moins bonne position qu'en 1993 à cause des pertes au Canada atlantique. Principalement grâce à ces gains, les tories de Jean Charest et les néo-démocrates d'Alexa McDonough retrouvent tous deux leur statut de parti officiel à la Chambre des communes. Le député indépendant John Nunziata, qui avait été expulsé du Parti libéral pour s'être opposé à la Taxe sur les produits et services, est réélu dans sa circonscription torontoise.Si 718 voix dans 5 circonscriptions différentes (Bonavista—Trinity—Conception, 286 voix ; Simcoe—Grey, 241 voix ; Humber—St. Barbe—Baie Verte, 117 voix ; Cardigan, 50 voix ; et Bellechasse—Etchemins—Montmagny—L'Islet, 24 votes) étaient allés au candidat de deuxième place (NPD, Réf., PC, PC, et BQ respectivement)au lieu d'aller aux libéraux, ceux-ci se seraient retrouvés en situation de gouvernement minoritaire.
  • Канадские федеральные выборы 1997 года состоялись в Канаде 2 июня 1997 года. В результате был выбран 301 член 36-го парламента страны. Либеральная партия Канады во главе с Жаном Кретьеном вновь получила большинство в парламенте. Официальной оппозицией стала реформистская партия Канады.Явка на выборы составила 67 %, что является одним из самых низких показателей за всю историю федеральных выборов в Канаде.
  • The Canadian federal election of 1997 was held on June 2, 1997, to elect members of the Canadian House of Commons of the 36th Parliament of Canada. Prime Minister Jean Chrétien's Liberal Party of Canada won a second majority government. The Reform Party of Canada replaced the Bloc Québécois as the Official Opposition.The election closely reflected the pattern that had been set out in the 1993 election. The Liberals swept Ontario, a divided Bloc managed a reduced majority in Quebec, and much of the west was won by Reform, particularly its Alberta base, enabling the Reform to overtake the Bloc as the second largest party.The major change was that the New Democratic Party (NDP) and the Progressive Conservative Party of Canada all but wiped out the Liberals in Atlantic Canada, leaving only Prince Edward Island which remained entirely Liberal. Among these defeated were two cabinet ministers; David Dingwall, Minister of Public Works from Nova Scotia, and Doug Young, Minister of National Defence from New Brunswick, both lost to NDP candidates in a major blow to the Liberals, as Atlantic voters were upset over cuts to employment insurance and other programs. Also unsuccessful in his bid for a seat was Dominic LeBlanc, a Liberal and the son of then-Governor General Roméo LeBlanc.Some commentators on election night were even predicting that the Liberals would be cut down to a minority government, and/or Chrétien would lose his seat, although it was clear that none of the opposition parties could manage a plurality of seats. Chrétien did narrowly win his riding and the Liberals would manage a four-seat majority thanks to some gains in Quebec at the expense of the Bloc, although they finished considerably lower than the 1993 total due to the losses in Atlantic Canada. Mostly because of these gains in Atlantic Canada, Jean Charest's Tories and Alexa McDonough's NDP both regained official party status in the House of Commons. This marked the first time in Canadian history that five political parties held official party status in a single session of Parliament. The Progressive Conservative Party placed third in the popular vote, behind Liberal and Reform, but still won the fewest seats due to the first past the post system. The Reform Party gained seats in Western Canada to overtake the Bloc as the second-largest party in the House to become the Official Opposition.Independent member John Nunziata, who had been expelled from the Liberal Party for opposing the Goods and Services Tax, was also re-elected in his riding in Toronto.A change of 718 votes in just five ridings, Bonavista—Trinity—Conception, Simcoe—Grey, Humber—St. Barbe—Baie Verte, Cardigan, and Bellechasse—Etchemins—Montmagny—L'Islet (286, 241, 117, 50, and 24 votes respectively), from the Liberals to the second place candidate (NDP, Ref, PC, PC, and BQ, respectively) would have resulted in a minority government.Voter turnout was 67.0%, the ninth lowest voter turnout in Canadian history.
  • 1997年カナダ総選挙は、北米に位置するカナダの立法府であるカナダ議会の下院に当たる庶民院を構成する議員を選出するために行われた総選挙で、1997年6月2日に投票が行われた。
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1027295 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 17585 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 92 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 90157309 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L'élection fédérale canadienne de 1997 se déroule le 2 juin 1997 afin d'élire les députés de la 36e législature à la Chambre des communes du Canada. Le Parti libéral du Canada, dirigé par Jean Chrétien, remporte un deuxième mandat majoritaire. Le Parti réformiste du Canada remplace le Bloc québécois en tant qu'Opposition officielle.L'élection reproduit de près les tendances établies lors de l'élection de 1993.
  • Канадские федеральные выборы 1997 года состоялись в Канаде 2 июня 1997 года. В результате был выбран 301 член 36-го парламента страны. Либеральная партия Канады во главе с Жаном Кретьеном вновь получила большинство в парламенте. Официальной оппозицией стала реформистская партия Канады.Явка на выборы составила 67 %, что является одним из самых низких показателей за всю историю федеральных выборов в Канаде.
  • 1997年カナダ総選挙は、北米に位置するカナダの立法府であるカナダ議会の下院に当たる庶民院を構成する議員を選出するために行われた総選挙で、1997年6月2日に投票が行われた。
  • The Canadian federal election of 1997 was held on June 2, 1997, to elect members of the Canadian House of Commons of the 36th Parliament of Canada. Prime Minister Jean Chrétien's Liberal Party of Canada won a second majority government. The Reform Party of Canada replaced the Bloc Québécois as the Official Opposition.The election closely reflected the pattern that had been set out in the 1993 election.
rdfs:label
  • Élection fédérale canadienne de 1997
  • 1997年カナダ総選挙
  • Канадские федеральные выборы (1997)
  • Canadian federal election, 1997
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of