L'écologie politique en France s'est manifestée selon trois principaux courants depuis le début des années 1970. L'élection présidentielle française de 1974 est la première élection où un écologiste se présente : René Dumont, qui reçoit 1,32 % des suffrages. En 1977, ils obtiennent à certaines élections municipales 10 % des voix, comme à Paris, voire davantage.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'écologie politique en France s'est manifestée selon trois principaux courants depuis le début des années 1970. L'élection présidentielle française de 1974 est la première élection où un écologiste se présente : René Dumont, qui reçoit 1,32 % des suffrages. En 1977, ils obtiennent à certaines élections municipales 10 % des voix, comme à Paris, voire davantage. Au début ces mouvements, qui aspiraient à une profonde remise en question de la société, ne se prononçaient (donc) pas pour la gauche ou la droite, toutes deux assez marquées par le productivisme et un certain conservatisme au niveau des questions environnementales. Jean Jacob repère dans un premier temps une opposition entre un « naturalisme subversif » qui se développe autour de Brice Lalonde et un « naturalisme conservateur » incarné par Antoine Waechter. C'est toutefois une écologie ancrée à gauche, depuis 1994, qui domine aujourd'hui au niveau des militants chez les Verts avec Dominique Voynet. Au-delà des querelles de personnes, ces courants se distinguent par leur pensée de l'écologie ainsi que par leur attitude à l'égard des clivages politiques traditionnels.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1228045 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 14031 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 72 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108890097 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • L'écologie politique en France s'est manifestée selon trois principaux courants depuis le début des années 1970. L'élection présidentielle française de 1974 est la première élection où un écologiste se présente : René Dumont, qui reçoit 1,32 % des suffrages. En 1977, ils obtiennent à certaines élections municipales 10 % des voix, comme à Paris, voire davantage.
rdfs:label
  • Écologie politique en France
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is skos:subject of
is foaf:primaryTopic of